NOUVELLE CARTOGRAPHIE DE LA PAUVRETE AU TOGO : les outils de collecte de données complémentaires validés à Lomé

Publié dans Atelier Réunion

Image 1 NOUVELLE CARTOGRAPHIE DE LA PAUVRETE AU TOGO : les outils de collecte de données complémentaires validés à Lomé L’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED), avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a organisé, le 27 octobre 2017, un atelier de validation des outils de collecte de l’enquête prévue pour être réalisée dans le cadre du processus d’élaboration de la nouvelle cartographie de la pauvreté au Togo.

L’élaboration de la nouvelle cartographie de la pauvreté au Togo fait suite à celle réalisée en 2011 avec les données de l’enquête QUIBB 2011 et du quatrième Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH4) de 2010.

Les données qui vont servir à la réalisation de cette nouvelle cartographie, sont principalement celles de l’enquête QUIBB 2015 que le Togo avait réalisée en vue de répondre à ses besoins en données statistiques pour le pilotage de l’économie. Toutefois, compte tenu du fait que le prochain recensement général de la population et de l’habitat n’aura lieu qu’en 2020, la disponibilité en données actualisées et désagrégées conduit à la recherche d’une méthodologie permettant de réaliser la nouvelle cartographie qui combinerait les données de l’enquête QUIBB 2015 avec celles d’une collecte dont le niveau de désagrégation sera le plus fin. C’est pourquoi, il a été décidé de faire une enquête complémentaire qui permettra d’atteindre cet objectif. Afin de s’assurer du bon déroulement de ladite collecte, il s’avère important que les différents outils soient validés par tous les acteurs qui utiliseront les données issues de cette collecte. C’est dans cette optique que le présent atelier de validation des outils de collecte de données est organisé.

A l’occasion de cet atelier, le Ministère de la planification du Développement, l’INSEED et le PNUD ont saisi l’opportunité pour exhorter toutes les autorités administratives et locales de nos villes et campagnes ainsi que les médias à apporter leurs précieuses contributions pour la réussite de ce projet à travers une meilleure sensibilisation des populations qui auront à accueillir les agents de collecte dans leurs localités et à leur fournir des informations nécessaires.

C’est le Directeur Général de l’INSEED, Kokou Yao N’Guisan qui a ouvert les travaux de cette rencontre en présence de l’économiste principale du PNUD, Ginette Mondougou.

Image 2 NOUVELLE CARTOGRAPHIE DE LA PAUVRETE AU TOGO : les outils de collecte de données complémentaires validés à Lomé

Lire aussi :