Actualites

Publié dans RGE

 PREMIER RECENSEMENT GENERAL DES ENTREPRISES AU TOGO

ContexteCadre InstitutionnelObjectifs et Résultats attendusChamp du RGEActualitésComité de PilotageComité Technique

Actualités- LANCEMENT DU RECENSEMENT GENERAL DES ENTREPRISES DU TOGO (RGE 2017)

Image 1 Lancement du Recensement Général des Entreprises du Togo (RGE 2017) Le vendredi 28 avril 2017 s’est déroulée à Lomé, la cérémonie de lancement officiel du recensement général des entreprises (RGE 2017). Plusieurs invités représentant les associations et organisations professionnelles de tous ordres, les opérateurs économiques, la société civile, les médias et les différents services et institutions concernés par le RGE étaient présents. Les partenaires au développement ont également pris part à cette cérémonie.

Le Directeur Général de l’INSEED, M. Yao Kokou N’Guissan a indiqué à cette occasion que le projet RGE 2017 a été initié afin de disposer d’un système d’informations statistiques réel sur les entreprises des secteurs formels qu’informels, petites, moyennes ou grandes sur toute l’étendue du territoire national. Ce projet est porté par le Ministère de la planification du Développement à travers l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED) qui en est l’organe technique d’exécution. Techniquement, a-t-il poursuivi, l’opération consistera à dénombrer toutes les unités économiques des secteurs formel et informel ayant un local fixe et géographiquement localisées sur tout le territoire national. Ce dénombrement s’étendra sur une période deux mois selon le chronogramme de l’opération. Près de 1 000 agents seront mobilisés sur le terrain aussi bien pour la cartographie que pour la collecte des données de ce recensement.

Le Directeur Technique, M. Tchiou ANIMAOU, a pour sa part, précisé que l’opération va durer 18 mois à travers 5 phases : la première concerne les travaux préliminaires déjà démarrés par l’élaboration des documents techniques, la sensibilisation et le recrutement des agents cartographes et recenseurs. S’en suivront les travaux de dénombrement, d’analyse, de traitement et la publication des résultats.

Le RGE exige de grandes ressources matérielles, financières et humaines. Il est financé par l’Etat togolais et les partenaires au développement. Le budget prévisionnel est de 959.965.553 FCFA dont 655.957.000 FCFA financés par l’Union Européenne, 104.000.000 frs par la Banque Mondiale et 200.000.000 FCFA par l’Etat Togolais.

Dans son intervention, l’Ambassadeur et Chef de la Délégation de l’Union Européenne, Son Excellence Monsieur Nicolas Berlanga Martinez a donné l’exemple du Ghana et du Nigéria qui ont déjà réalisé leur RGE avec comme bénéfice une réévaluation positive de leur produit intérieur brut (PIB). "Le RGE 2017 permettra d’avoir une photographie des activités économiques au Togo", a-t-il ajouté. Le Chef de délégation s’est réjoui du fait que l’Institution qu’il représente au Togo ait financé ce projet « c’est une joie pour moi en ce jour que l’UE s’est impliquée dans le financement de cet exercice » a-t-il conclu.

Le Ministre de la Fonction Publique, Monsieur Gilbert BAWARA, représentant son collègue de la Planification du Développement, au lancement officiel de l’opération du RGE, a rappelé que le dernier recensement des entreprises modernes réalisé au Togo remonte à 2003 et ce recensement s’est seulement limité au niveau de Lomé et ses environs ainsi qu’au secteur formel. Quatorze ans après, les réalités économiques du pays ont beaucoup évolué. Le Gouvernement a initié des réformes au plan économique pour assainir le climat des affaires ainsi que la gestion des finances publiques ; mais, des efforts restent à faire pour maîtriser toutes les réalités économiques nationales en vue de mieux poursuivre notre développement. C’est pourquoi, ce recensement qui sera réalisé cette année vient à point nommé apporter des réponses exactes à quelques questions telles que :

  • Quel est le nombre d’entreprises au Togo ?
  • Quelle est la répartition des entreprises par secteur d’activité ?
  • Quel est le nombre des Petites et Moyennes Entreprises au Togo ?
  • Quel est le poids du secteur informel dans le tissu économique du Togo ?

Le Ministre a par ailleurs saisi cette occasion pour transmettre les remerciements du Gouvernement à la Banque Mondiale et surtout à l’Union Européenne (UE) pour leur contribution financière et à AFRISTAT pour son assistance technique avec la mise à disposition de l’INSEED d’experts internationaux pour une meilleure réalisation de l’opération.

Il a lancé un appel aux responsables des associations et organisations professionnelles de tous ordres, au Conseil National du Patronat du Togo, à la Chambre du Commerce et d’Industrie du Togo, aux responsables des petites unités de production évoluant dans le secteur informel ainsi qu’aux autorités administratives et syndicales à faire connaitre dans leur entourage les buts de ce recensement pour que sa réussite soit parfaite et totale. Il a particulièrement demandé aux Chefs d’entreprises de réserver un bon accueil à tous les agents cartographes et recenseurs qui passeront dans leurs entreprises pour collecter les données et les exhorté à donner des réponses précises, nettes et justes. Il a annoncé qu’il n’y aura rien d’indiscret dans tous les renseignements qui seront demandés et dans tous les cas, le secret statistique sera respecté conformément aux dispositions de la loi statistique N°2011-014 du 03 juin 2011 portant organisation de l’activité statistique au Togo, a-t-il conclu.

Un échange avec les journalistes qui ont eu à poser des questions d’éclaircissement a suivi l’intervention du Ministre. Ainsi, les inquiétudes des journalistes qui trouvaient un lien entre l’opération du RGE et les objectifs de l’Office togolais des recettes (OTR) ont été levées.

Image 2 Lancement du Recensement Général des Entreprises du Togo (RGE 2017)

Lire aussi :


REUNION D’INFORMATION ET DE SENSIBILISATION AVEC LES ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES DE PRESSE DANS LE CADRE DU RECENSEMENT GENERAL DES ENTREPRISES DU TOGO

Image 1 Réunion d'information et de sensibilisation 
 avec les organisations professionnelles de presse
 dans le cadre du Recensement Général des Entreprises du Togo Le mardi 25 avril 2017 l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED) a organisé à la salle CEDEAO du CASEF à Lomé, une réunion d’information et de sensibilisation à l’intention des responsables des organisations professionnelles de presse dans le cadre du recensement général des entreprises (RGE 2017) qui sera réalisé cette année au Togo.

Le Directeur Général de l’INSEED, M. Yao Kokou N’Guissan a indiqué à cette réunion que l’INSEED, en tenant compte du rôle déterminant des médias en matière de sensibilisation et de diffusion d’informations pour nos concitoyens, a voulu démarrer la sensibilisation sur le RGE par la présente rencontre avec les responsables des organisations professionnelles de presse. Il a saisi cette occasion pour dire aux patrons de presse, ce que son institution attend d’eux tout au long du processus de réalisation du RGE.

Etant donné que la stratégie de sensibilisation que retenue pour solliciter l’adhésion des acteurs concernés est la stratégie en cascade, le Directeur Général a relevé qu’au-delà de l’information sur le RGE que sera partagée avec les participants aujourd’hui, l’INSEED a également l’ambition de s’appuyer sur les différentes associations et organisations de presse pour informer et sensibiliser le plus largement possible tous les patrons de radios, de télévisions, de presse écrite et en ligne ainsi que d’autres médias organisés en entreprises de presse et installées à travers le pays.

Le Directeur Technique, M. Tchiou ANIMAOU, a de son côté, présenté le projet RGE aux participants et a indiqué que les travaux préliminaires ont déjà commencé et au cours des semaines à venir les agents cartographes et recenseurs de l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED), munis de badges puis organisés autour des chefs d’équipes et des superviseurs, vont parcourir tout le territoire national pour procéder dans un premier temps au repérage des entreprises à recenser et par la suite au dénombrement proprement dit de toutes les entreprises des secteurs formel et informel.

En résumé, cette réunion a permis de présenter le projet RGE 2017 aux patrons de presse, de répondre à leurs préoccupations par rapport à cette opération et de les solliciter à accompagner l’INSEED qui sera amené à communiquer sur les médias pour informer et sensibiliser les opérateurs économiques et les chefs d’entreprises sur le RGE.

A travers les échanges qui ont suivi, le Directeur Général de l’INSEED et le Directeur Technique du RGE ont indiqué qu’ils restent persuadé que la communication que l’INSEED fera par voie de presse et soutenue par les écrits et commentaires des journalistes, permettra aux opérateurs économiques et aux chefs d’entreprises des secteurs formel et informel de se montrer plus disponibles et aptes à répondre aux questions qui leur seront posées. Cette réunion a été aussi une occasion pour inviter toutes les entreprises de presse à réserver un bon accueil aux agents cartographes et recenseurs qui passeront pour collecter les données nécessaires. Les inquiétudes des journalistes qui trouvaient un lien entre l’opération du RGE et les objectifs de l’Office togolais des recettes (OTR) ont été levées. A l’issue des échanges, les responsables des organisations professionnelles de presse ont promis relayer l’information auprès des autres patrons de presses et soutenir l’INSEED dans la sensibilisation sur le RGE.

Image 2 Réunion d'information et de sensibilisation 
 avec les organisations professionnelles de presse
 dans le cadre du Recensement Général des Entreprises du Togo

Lire aussi :


 AVIS DE RECRUTEMENT

                                                                        REPUBLIQUE TOGOLAISE

Travail-Liberté-Patrie

MINISTERE DE LA PLANIFICATION DU DEVELOPPEMENT

INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ETUDES ECONOMIQUES ET DEMOGRAPHIQUES                                                

AMI N°001/INSEED/RGE/2017

 AVIS DE RECRUTEMENT *******************Consulter les termes de références TDR

Dans le cadre de la réalisation du Recensement général des entreprises (RGE) au Togo, l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED) en collaboration avec la Délégation de l’Union Européenne au Togo, lance un appel à candidature pour le recrutement d’un Conseiller Technique Principal International pour un contrat de quatorze mois.

DESCRIPTION DE POSTE

CONSEILLER(ERE) TECHNIQUE PRINCIPAL(E) POUR LE RECENSEMENT GENERAL DES ENTREPRISES

DATE LIMITE DE DEPOT DES DOSSIERS: 27 Avril 2017

TITRE DU POSTE: Conseiller Technique Principal (CTP) du   Recensement Général des Entreprises (RGE) de 2017 du Togo

GRADE: Consultant sénior

LIEU D’AFFECTATION : Lomé - Togo avec déplacements occasionnels à l’intérieur du pays

DUREE: quatorze (14) mois  à partir du mois de mai 2017

ORGANISATION: UE, Région Afrique

1. ATTRIBUTIONS ET RESPONSABILITES PRINCIPALES:

Sous l’autorité du Directeur Général de l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED), Coordonnateur national du recensement général des entreprises, le Conseiller Technique aura pour mission d’appuyer le Directeur Technique dans toutes les activités relatives à la préparation et l’exécution du RGE.

Le Conseiller Technique a pour tâche :

  • Assister le directeur technique dans la préparation et le respect d’un calendrier précis et réaliste des activités en conformité avec le document de projet ;
  • Participer au plaidoyer pour la mobilisation des ressources ;
  • Rendre compte régulièrement de l’état d’avancement du recensement au coordonnateur national, à la DUE et aux partenaires par la rédaction de rapports mensuels;
  • Assister le directeur technique pour la planification des achats et des paiements locaux à charge de la DUE et des partenaires, en conformité avec les différentes procédures en vigueur ;
  • assister le directeur technique dans le  déploiement des équipements techniques de l’opération ;
  • Coordonner l’appui technique, notamment celui de la formation des cadres et du personnel de terrain ;
  • Assister l’équipe technique à l’élaboration des plans d’analyse et de tabulation ;
  • Contribuer à la supervision de l’exécution et de l’évaluation du recensement pilote ;
  • Participer à la réalisation ou la finalisation et la mise à jour des documents techniques de collectes à l’issue de l’évaluation du recensement pilote et superviser leur impression ;
  • Contribuer à la promotion et à la coordination des activités de sensibilisation ;
  • Participer à la mise en place sur le terrain de la logistique pour la cartographie, le recensement pilote et le dénombrement ;
  • Contribuer à la formation du personnel de terrain (cartographes, superviseurs et agents recenseurs), du personnel d’exploitation (agents de codification et de saisie) ;
  • Assister le directeur technique dans la supervision des ateliers de traitement des données (saisie, apurement, tabulation) et d’analyse des données collectées ;
  • Assister le directeur technique dans la supervision de la production et de la publication des résultats préliminaires dans les meilleurs délais ;
  • Assister le directeur technique dans l’organisation des travaux d’analyse ;
  • Aider à la coordination de la rédaction du rapport final du Recensement ;
  • Assister le directeur technique dans la  coordination de la diffusion et la publication des résultats et des produits du recensement ;
  • effectuer toute autre tâche requise par la DUE dans le cadre du Recensement Général des Entreprises.

 

2. PROFIL DU CANDIDAT

Qualification et expériences requises

L’expert international doit remplir les conditions ci-après :

  • Diplôme universitaire en Statistique /Economie (BAC+5 au moins) ;
  • Expérience professionnelle d’au moins dix (10) ans dans le domaine de la collecte, du traitement et de l’analyse des statistiques d’entreprises ;
  • Avoir participé effectivement à la préparation et l’exécution d’au moins trois (3) recensements ou grandes collectes nationales dont la conduite d’au moins un (01) Recensement Général des Entreprises dans un pays africain;
  • Avoir participé à la préparation et l’exécution d’au moins un (01) recensement général des entreprises dans un pays d’Afrique subsaharienne serait un atout ;
  • Avoir une parfaite maitrise de l’outil informatique et des logiciels statistiques de traitement de données (STATA, SPSS) ;
  • Avoir une parfaite maîtrise de l’utilisation des tablettes numériques dans le cadre des collectes de données ;
  • La connaissance des procédures de gestion administrative et financière de l’UE et d’autres bailleurs serait un atout.

Aptitudes linguistiques:

  • Excellente connaissance de la langue française (expression orale et écrite)
  • La connaissance de l’anglais est un atout

3- COMPOSITION DU DOSSIER DE CANDIDATURE

  • Copie légalisé de l’acte de naissance ;
  • une copie légalisée du certificat de nationalité ;
  • Un casier judiciaire datant de  mois de trois mois
  • Un curriculum vitae détaillé ;
  • Les copies légalisées des diplômes et de toutes autres attestations de formations ou de projets réalisés

 

Le dossier complet de candidatures devra être déposé sous pli-fermé à la Direction Générale de l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED)), sise à Nyékonakpoè, Immeuble CENETI (2è étage, porte S.209) ;  BP 118 Lomé Togo Tél : (228) : 22 21 62 24 / 22 21 22 87.

Les Termes de références peuvent être consultés sur le site de l’INSEED : www.inseed.tg

DATE LIMITE DE DEPOT DES DOSSIERS : jeudi 27 avril 2017 à 17 heures. 

 

Le Directeur Général

Coordonnateur National du RGE

 

 

 

 

Kokou  Yao N’GUISSAN



Champ du RGE

Publié dans RGE

 PREMIER RECENSEMENT GENERAL DES ENTREPRISES AU TOGO

ContexteCadre InstitutionnelObjectifs et Résultats attendusChamp du RGEActualitésComité de PilotageComité Technique

Champ du Recensement Général des Entreprises

Le Recensement Général des Entreprises (RGE) couvrira tout le territoire national et ciblera toutes les unités économiques du secteur formel et informel géographiquement localisés.

Par ‘’ unité économique géographiquement localisée’’ il faut entendre toute unité économique qui exerce dans un  local à usage professionnel c’est-à-dire un local construit en matériaux durables (brique, en bois, en fer, en tôle, en terre battue, en pierre) avec une porte d’entrée (en bois ou en tôle ou en fer).

Il existe également des unités dont la nature de leur activité les amène à ne pas exercer nécessairement dans les locaux professionnels. Ces unités sécurisent très souvent leurs outils de production dans des locaux situés non loin de leur lieu d’exercice. Il s’agit par exemple des unités qui mènent des activités suivantes : menuiserie, fabrication des briques, réparation des voitures et motos, lavage des voitures et motos, carrière... Ces unités seront également prises en compte dans le champ du RGE.

 

Cette opération d’envergure ciblera donc tous les établissements de production de biens et de  services marchands relevant du secteur privé et/ou public.

les institutions sans but lucratif (ONGs, Associations professionnelles et syndicales) seront également pris en compte pour les besoins spécifiques des travaux de la comptabilité nationale. Ainsi, ces entités seront repérées lors de la cartographie et un questionnaire spécifique leur sera alors adressé.

L’unité d’observation sera donc l’établissement qui est défini comme étant une unité sise en un lieu géographiquement bien distinct, dans lequel ou à partir duquel, sont exercées des activités de production, de vente ou de services.

Ainsi, l'établissement peut être : une usine, un magasin, un bureau, une carrière, etc. Les unités décentralisées d'une entreprise sont considérées comme des établissements secondaires. En revanche, tous les établissements d'une même entreprise situés au même endroit et possédant la même adresse et le même numéro fiscal sont considérés comme un établissement unique.

Sont exclus du champ du recensement économique les entités suivantes :

-    les entités qui n’exercent pas dans un local à usage professionnel. Il s’agit notamment des :

o   vendeurs ambulants ;

o    tâcherons ambulants ;

o   Les tabliers (activité exercée à l’air libre sur une table)

o   chauffeurs de taxis, de cars, de camions, de taxi-moto isolés.

o   Les activités agricoles et d’élevages et autres activités du primaire (aviculture, aquaculture, pisciculture, horticulture, etc..)

-          Les associations ne disposant pas encore d’agrément ou de récépissé

-          les établissements n'ayant pas encore démarré leurs activités ou qui sont en phase de

construction au moment de la collecte;

-          Les établissements en cessation d'activité ou en faillite

-          le personnel domestique employé par les ménages ;

-          les ministères et leurs directions décentralisées ;

 

les activités exercées dans un local à usage professionnel sans porte. Par exemple un local où le rideau fait office de porte.

Objectifs et Résultats attendus

Publié dans RGE

 PREMIER RECENSEMENT GENERAL DES ENTREPRISES AU TOGO

ContexteCadre InstitutionnelObjectifs et Résultats attendusChamp du RGEActualitésComité de PilotageComité Technique

Objectifs et Résultats attendus

A- Objectif général

L’objectif général du RGE est de disposer d’un système statistique d’informations actualisé sur les entreprises des secteurs formel et informel sur l’ensemble du territoire national.

 de cette opération d’envergure nationale est de, d’un répertoire national des institutions sans but lucratif au service des ménages et d’une base de données informationnelles sur le secteur informel pour améliorer la qualité des données sources nécessaires à l’élaboration des comptes nationaux, indicateur clé de l’orientation politique et économique des gouvernants.

B- Objectifs spécifiques

De façon spécifique le Recensement Général Economique a pour objectifs de :

·         mettre à jour le répertoire statistique national des entreprises du secteur formel ;

·         disposer d’un répertoire national des institutions sans but lucratif ;

·         disposer des informations nécessaires à la rénovation des comptes nationaux (passage au SCN 2008 et revalorisation du Produit Intérieur Brut) ;

·         disposer des informations nécessaires à l’élaboration des indicateurs conjoncturels d’activité (Indice de prix de production de l’industrie, Indice de la production industrielle, Indice du chiffre d’affaires de l’industrie, de la construction, du commerce et des services, Indice de prix réel du commerce extérieur) ;

·         mettre en place un système d’information géographique des entreprises du secteur formel ;

 

·         disposer de bases de sondage pour  les enquêtes sectorielles;

·         disposer d’une base de données sur les unités informelles localisées

 

·         disposer des opinions des chefs d’entreprises sur l’environnement et le climat des affaires au Togo ;

·         disposer des statistiques structurelles sur l’appareil productif  ;

Les résultats attendus :

Les résultats attendus découlent des objectifs spécifiques énoncés ci-dessus. Ils se présentent comme suit :

·          le répertoire statistique national des entreprises du secteur formel est mis à jour;

·         le  répertoire national des institutions sans but lucratif  est disponible;

·          les informations nécessaires à la rénovation des comptes nationaux (passage au SCN 2008 et revalorisation du Produit Intérieur Brut)  sont disponibles;

·          les informations nécessaires à l’élaboration des indicateurs conjoncturels d’activité (Indice de prix de production de l’industrie, Indice de la production industrielle, Indice du chiffre d’affaires de l’industrie, de la construction, du commerce et des services, Indice de prix réel du commerce extérieur) sont disponibles;

·         le système d’information géographique des entreprises du secteur formel est mis en place;

·          les bases de sondage pour  les enquêtes sectorielles sont disponibles;

·          la base de données sur les unités informelles localisées est disponible

·         les statistiques structurelles sur l’appareil productif  sont disponibles