Accueil Le 4e Recensement au Togo

RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L’HABITAT AU TOGO : UN PROJET EN COURS DE REALISATION

Contexte et Présentation du projet

Le recensement de la population est l’ensemble des opérations qui consiste à dénombrer, sans omission ni répétition, la population d’un pays, d’une région ou d’une localité.

On peut à partir d’un recensement appréhender de façon rigoureuse l’état de la population et certains aspects de son évolution, par exemple les enfants âgés de moins de 6 ans qui doivent être scolarisés dans les prochaines années.

HISTORIQUE DES RECENCEMENTS DE LA POPULATION AU TOGO

Le Togo a déjà réalisé trois recensements généraux en 1960, 1970 et 1981. Le premier recensement général de la population et de l’habitat au Togo a eu lieu en 1960, le second en 1970 et le troisième en 1981. D’après la convention internationale en matière de recensement de la population, celui-ci devrait se tenir tous les dix (10) ans. Cela n’a pas été le cas au Togo où, depuis 29 ans, il n’y a plus eu de recensement général de la population et de l’habitat

.

 

 

LES GRANDES PHASES DU RECENSEMENT DE LA POPULATION AU TOGO

La réalisation de ce 4ème Recensement Général de la Population et de l’Habitat (4ème RGPH) est l’une des priorités nationales qui doit permettre de disposer des statistiques de base comparables pour l’ensemble du pays et pour chacune de ses unités administratives de développement durable dans le cadre du Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté (DSRP), du Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD) et des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD). L’objectif ultime visé par ce 4ème RGPH est d’accroître l’utilisation à tous les niveaux, des données fiables et récentes pour le suivi et l’évaluation des projets et programmes de développement.

Le 4ème RGPH constituera un outil privilégié pour le suivi des politiques de réduction de la pauvreté ainsi que pour la planification, la gestion et l’évaluation de programmes portant sur des domaines variés tels que l’enseignement, l’emploi, la santé, la décentralisation, l’urbanisation et l’habitat etc. Il contribuera également à la mise en œuvre des recommandations des conventions internationales ratifiées par le Togo.

Le document du quatrième Recensement Général de la population et de l’Habitat (4ème RGPH) a été initié en 2003 et sa réalisation est instituée par le décret n° 2008-068/PR du 21 juillet 2008.

La méthodologique à élaborer pour la réalisation des différentes activités est conçue par le Bureau Central du Recensement (BCR) qui veille aux différents enchainements des activités tout en respectant la chronologie et la synchronisation des actions à réaliser.

Contrairement au deux précédents recensement, le territoire a été découpé en portions géographiques appelées zones de dénombrement (ZD). Chaque zone de dénombrement (aire géographique de 800 à 1.000 habitants) est confiée à un agent recenseur. La population résidente fut évaluée en 1981 à 2 719 567 habitants.

Les préparatifs du quatrième recensement général de la population et de l’habitat sont en cours et le dénombrement de la population se déroulera du 06 au 19 novembre 2010.

Les objectifs

L’objectif global du 4ième RGPH tel que retenu dans le document du projet est de disposer des informations fiables et récentes sur la population et l’habitat.

De manière spécifique il vise à :

  • Rendre plus accessibles et périodiques les données sur les caractéristiques démographiques et socioéconomiques pour la formulation et le suivi évaluation des politiques et programmes nationaux de développement ;
  • Accroître la connaissance des utilisateurs à tous les niveaux sur les caractéristiques et tendances de la population ;
  • Accroître l’utilisation à tous les niveaux des données pour le suivi évaluation des programmes de développement ;
  • Renforcer les capacités de la Direction Générale de la Statistique et de la Comptabilité Nationale dans la planification, la collecte, le traitement, l’analyse et la dissémination des données à une large échelle ;
  • Disposer d’une base de sondage pour les futures enquêtes statistiques.

Les partenaires

Il faut noter que le financement de cette opération se fait par le Gouvernement Togolais appuyé des partenaires au développement suivants :

  • UE Union Européenne
  • UNFPA Fonds des Nations Unies pour la Population
  • PNUD Programme des Nations Unies pour le Développement
  • UNICEF Fonds des Nations Unies pour l'Enfance
  • République Populaire de CHINE etc…

 

Les organes de pilotage et de gestion du projet

L’exécution de ce 4ème RGPH sera conduite sous l’entière responsabilité du Gouvernement et piloté par les organes mis en place à cet effet. Il s’agit du :

- Comité National de Recensement (CNR),

- Comité Technique de Recensement (CTR)

- Bureau Central de Recensement (BCR) et

- des Comités Locaux de Recensement (CLR).

 

*Le Conseil National du Recensement (CNR) : c’est l’organe de décision ; il regroupe plusieurs ministères et a pour président le ministre dont dépend la DGSCN. Il a pour mission :

- de veiller à la coordination de tous les services qui participent aux travaux du recensement général de la population et de l’habitat et des enquêtes ;

- de veiller à ce que le budget du recensement général de la population et de l’habitat et celui des enquêtes soient votées en recettes et dépenses ;

- de donner son avis sur le rapport final du recensement avant sa présentation au Président de la République et au Premier Ministre.

* Le Comité Technique du Recensement (CTR) : c’est l’organe consultatif du Bureau Central du Recensement (BCR) ; il comprend les services techniques et est dirigé par le Directeur Général de la DGSCN. Il est chargé du contrôle et du suivi des différentes étapes de l’opération.

* Le Bureau Central du Recensement (BCR) : c’est l’organe d’exécution du recensement ; il est logé au sein de la DGSCN et a pour chef le Directeur de la Démographie et des Statistiques Sociales. Il est chargé d’assurer que le projet soit conçu et exécuté selon les normes internationalement établies.

* Le Comité Local du Recensement (CLR) : c’est l’organe crée dans la Commune de Lomé et dans chaque préfecture pour faciliter l’exécution des travaux du recensement. Il est chargé de la mobilisation sociale, communautaire et administrative pour soutenir le recensement.

 

La sensibilisation

La sensibilisation est l’un des facteurs catalyseurs dans la réussite d’une opération aussi importante que le recensement général de la population au Togo, sachant que le dernier remonte à 1981. Les zones pilotes retenues pour le recensement pilote couvraient aussi bien le milieu rural que le milieu urbain. Il a été relevé lors du recensement pilote, une confusion de la part de la population entre le recensement électoral et celui de la population et de l’habitat. Les populations rurales ont été relativement mieux sensibilisées que celles des villes.

Messages à la Population Togolaise, et aux Chefs de concession et de ménage

 

  1. Le Togo réalise son quatrième Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH) du 06 au 19 novembre 2010.
  2. Cette opération consiste à dénombrer sans omission ni répétition, toutes les personnes vivant sur le territoire national sans distinction de sexe, d’âge, de nationalité et de l’état de santé et à faire l’inventaire des caractéristiques de leur habitat.
  3. Elle est également une collecte de données sur les caractéristiques démographiques, sociales, économiques et culturelles de la population.
  4. Les résultats du Recensement Général de la Population et de l'Habitat (RGPH) permettront d'élaborer les projets et programmes futurs de développement.
  5. Le Recensement Général de la Population et de l'Habitat (RGPH) est différent d’un recensement électoral et d’un recensement fiscal.
  6. Les données recueillies sont confidentielles et ne pourront être utilisées à des fins de poursuites judiciaires, de contrôle fiscal ou de répression économique.
  7. Réserver un bon accueil aux agents recenseurs munis de badges et faciliter les le travail en fournissant avec exactitude et sincérité toutes les informations nécessaires.
  8. Les agents passeront de maison en maison et de porte à porte sur toute l’étendue du territoire national.
  9. Se faire recenser est donc un devoir civique.

 

Quelques différences entre le recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) et le recensement électoral

  1. Le recensement électoral a pour but de connaître la population électorale (celle en âge de voter) alors que le RGPH a pour but de connaître l’effectif total de la population ainsi que les caractéristiques de l’habitat ;
  2. Le recensement électoral se fait généralement à la veille d’une échéance électorale alors que le RGPH se réalise normalement chaque dix ans ;
  3. Le recensement électoral concerne uniquement les personnes de nationalité togolaise âgées de 18 ans et plus alors que le RGPH concerne tout individu âgé de 0 année (c’est-à-dire né aujourd’hui) à n années (le plus vieux ou la plus vieille) sans distinction de nationalité ;
  4. Le recensement électoral ne s’intéresse pas aux caractéristiques de l’habitat alors que le RGPH concerne non seulement le dénombrement de la population mais aussi celui des habitats ;
  5. Dans certaines circonstances au cours du recensement électoral (ou de la révision électorale), ce sont les populations qui vont se faire recenser en allant vers les agents recenseurs alors lors d’un RGPH, ce sont les agents qui vont vers les populations même dans les hameaux les plus reculés.

 

La cartographie Censitaire

La cartographie demeure un élément capital pour la réussite du recensement. Cette cartographie pour le prochain recensement s’est inspirée de l’expérience de 1981 et s’inscrit dans le contexte actuel des TIC. Elle a pour objectif de faire l’inventaire et l’évaluation des cartes existantes et de procéder à leur mise à jour

Le travail consiste essentiellement à :

- acquérir et préparer les cartes au bureau ;

- mettre à jour les cartes sur le terrain (positionner avec GPS toutes les localités et supprimer d’autres), renseigner sur les plans des villes ;

- mettre à jour les limites cantonales ;

- faire les croquis des gros villages dépassant 1 000 habitants ;

- collecter et positionner les infrastructures des villages;

- estimer les populations des localités permettant de faire le découpage sur le terrain en zone de dénombrement qui est de 800 habitants en milieu rural et 1000 à 1200 en milieu urbain. La ZD sera confié à un agent recenseur pendant la durée du dénombrement (2 semaines). Ce travail de terrain achevé et vérifié, les cartes sont prises en compte par une cellule SIG (Cartographie assistée à l’ordinateur) qui a procédé à leur habillage et la constitution des dossiers.

Ce travail de terrain achevé et vérifié, les cartes seront alors mises au net au bureau par une équipe de CAO, puis l’équipe procédera à l’habillage et à la constitution des dossiers.

 

Le recensement pilote

Dans le cadre des travaux préparatoires du RGPH4, et pour tester la méthodologie et les outils de collecte élaborés à cet effet, un recensement pilote a été réalisé. Le recrutement des agents recenseurs, la formation et le dénombrement du recensement pilote ont été réalisés du 04 au 31 mai 2009.

Dans toutes les régions, les agents recenseurs, de niveau d’instruction minimum BAC2, ont été sélectionnés sur études de dossiers par les directeurs régionaux.

La formation, faite pendant 12 jours, s’est relativement déroulée dans de bonnes conditions matérielles et selon le programme établi dans les directions régionales.

L’un des principaux enseignements du recensement pilote à propos de la cartographie est la surévaluation des effectifs des ZD par la cartographie. Cette surestimation a fait l’objet d’une mission de vérification qui a permis de confronter les effectifs.

Tableau1 : Effectif de population selon les ZD par les différentes sources

ZD

Estimation de la cartographie

Recensement pilote

Vérification

REGION CENTRALE

ZD 1

1035

448

510

ZD 5

1050

531

561

REGION DES PLATEAUX

ZD 1

1110

647

1067

ZD 3

989

742

803

REGION MARITIME

ZD 8

833

469

472

LOME COMMUNE

ZD 6

1177

855

875

 

Les données issues de la vérification ont été obtenues par un dénombrement porte à porte des membres des concessions des ZD mentionnées.

Le recensement pilote a permis de tester les outils de collecte et la logistique. L’analyse de ces résultats et des difficultés a emmené le Bureau Central du Recensement à améliorer ces outils et d’identifier les aspects sur lesquels il faut mettre un accent particulier pendant la formation pour le RGPH4.

Recrutement et formation

Les niveaux des Agents à recruter et la formation des Agents d’exécution contribuent pour une large part à la qualité de la collecte des données, aussi toute précaution prise ne serait pas vaine.

L’effectif du personnel à recruter et à former est important. Ce personnel est diversifié selon les tâches à exécuter. Il s’agit notamment :

- des superviseurs (42) au niveau des préfectures et arrondissement de Lomé ;

- des contrôleurs (359 environs) au niveau des cantons et aussi un contrôleur pour 4 chefs d’équipes ; le nombre de contrôleur sera augmenté dans certains cantons compte tenu de leur taille ;

- des chefs d’équipe (1.614). Un chef d’équipe aura la supervision de 4 agents recenseurs ;

- des agents recenseurs (7 000 avec réserve incorporée).

Compte tenu des différentes catégories d’agents à recruter et à former et de leur effectif, et du fait qu’ils doivent tous être formés selon leur niveau d’intervention, il est retenu une formation à plusieurs niveaux (formation dite en cascades).

- Cadres du BCR, des régions et des superviseurs à Lomé ;

- Contrôleurs formés par les cadres du BCR et les superviseurs dans les chefs-lieux de Région ;

- Agents recenseurs et chefs d’équipe formés par les contrôleurs et les superviseurs dans les préfectures.

La durée de formation sera d’environ 2 semaines et comprendra tant des cours théoriques en salle que des exercices pratiques sur le terrain. Une sélection rigoureuse sera instaurée pour le recrutement définitif après la formation.