Accueil Historique

 

 

Le Togo a connu par le passé 3 RGPH

–1- Le premier en 1958 – 1960 (1 440 000 habitants)
–2- Le deuxième en mars – avril 1970 (1 950 646 habitants)
–3- Le troisième (et dernier) remonte en novembre 1981(2 719 567 habitants)
– Le quatrième est en cours de réalisation (du 6 au 19 novembre 2010)
 ANALYSE
—de 1960 à 1981 le Togo a respecté la recommandation des Nations Unies qui demande à chaque pays membre de procéder à un recensement de sa population tous les 10 ans.

 

de 1981 à ce jour, soit près de 29 ans, le Togo n’a plus fait de recensement.
Avec ce retard de 29 ans, c’est une importante frange de la population togolaise surtout jeune, qui n’a pas d’informations précises sur le 4ème RGPH.

De 1958 à 1981, le Togo qui a eu à réaliser trois recensements généraux de la population. L’intérêt de recensement périodique est très grand, car on peut mesurer de façon précise les évolutions passés de la population éventuellement faire des prévisions.

Avant 1958, il n’y avait eu au Togo que des dénombrements administratifs destinés à des fins fiscales, donc manquant des rigueurs statistiques.

Le premier recensement de la population a duré un peu plus de deux ans (novembre 1958-décembre 1960) et s’est déroulé en deux étapes. Les communes urbaines furent recensées les premières, de novembre 1958 à juillet 1959, puis le reste du territoire de novembre 1959 à décembre 1960. Pour palier l’effet du double compte du fait de l’étalement du dénombrement dans le temps, une carte a été distribuée à chaque enquêté. La population recensée s’élevait en 1960 à 1 440 000 habitants.

Le deuxième recensement a duré deux mois (du 1er mars au 30 avril 1970). Du point de vue de la méthodologie c’est le système de « balayage » qui a été adopté c'est-à-dire qu’on réinstallait l’agent recenseur dans un autre centre de peuplement une fois que le précédent était dénombré. La population résidente s’élevait en 1970 à 1 950 646 habitants.

Le troisième n’a duré que deux semaines (du 9 au 22 novembre 1981). Il a été aussi un recensement des conditions d’habitation d’où sa dénomination, recensement général de la population et de l’habitat.

Contrairement au deux précédents recensement, le territoire a été découpé en portions géographiques appelées zones de dénombrement (ZD). Chaque zone de dénombrement (aire géographique de 800 à 1.000 habitants) était confiée à un agent recenseur. La population résidente fut évaluée en 1981 à 2 719 567 habitants.

Les préparatifs du quatrième recensement général de la population et de l’habitat sont en cours et le dénombrement de la population se déroulera du 06 au 19 novembre 2010.