Accueil

Séminaire national de publication des comptes nationaux 2007 et 2008

La Direction Générale de la Statistique et de la Comptabilité Nationale (DGSCN) a publié ce jeudi 13 septembre 2012, à l’hôtel EDA OBA, les comptes nationaux définitifs de 2007 et 2008. Ces comptes ont été élaborés conformément aux recommandations du Système de comptabilité nationale des Nations Unies de 1993 (SCN 1993) et à l’aide de l’outil ERETES.

 

La publication de ces comptes nationaux s’inscrit dans la droite ligne de la politique de redynamisation des activités statistiques au Togo notamment la régularité de la production des comptes nationaux. Elle constitue également un point important de la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) adoptée par le Gouvernement en août 2010.

Ce séminaire a regroupé non seulement les principaux intervenants dans la chaîne de production des comptes nationaux mais aussi, les décideurs, les partenaires techniques et financiers et tous les utilisateurs. Cette rencontre a permis non seulement de présenter aux participants, les résultats des différents agrégats macroéconomiques, de diffuser les comptes nationaux de 2007 et 2008, mais également de sensibiliser tous les producteurs du système statistique national pour l’amélioration de l’information statistique nécessaire à l’élaboration des agrégats.

QUELQUES RESULTATS DES COMPTES NATIONAUX de 2007 ET 2008

Les comptes nationaux de 2007 et 2008 fournissent toute une gamme d’informations économiques et statistiques sur le Togo. Cependant, les résultats publiés révèlent globalement que :

 

  • Le taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) est de 4,1% en 2008.

 

  • Au niveau de l’offre, le secteur tertiaire est le moteur de la croissance économique en 2008 avec un poids de 42,7% en 2007 et 40,5% en 2008 avec une contribution à la croissance du PIB de 3,8%.

 

  • Le secteur primaire représente 29,3% et 33,5% du PIB respectivement en 2007 et 2008 et contribue à hauteur de 0,8% à la croissance du PIB en 2008. Quant au secteur secondaire sa part dans le PIB est de  17,0% en  2007 et 15,7% en 2008 avec une contribution négative de 1,1% à la croissance du PIB.

 

  • Au niveau de la demande, la consommation finale contribue à hauteur de 2,9% à la croissance du PIB en 2008 par rapport à 2007. Les contributions de la formation brute de capital fixe privée et publique à la croissance du PIB sont respectivement de 1,1% et 1,0% en 2008.

IMPORTANCE DES COMPTES NATIONAUX

Les comptes nationaux qui viennent d’être publiés, constituent un instrument d’information sur l’évolution des agrégats économiques et un cadre d’analyse macroéconomique, en même temps qu’un outil d’orientation et d’aide à la décision en matière de politique économique et la base de comparaisons internationales. Aussi permettront-ils d’évaluer à l’avance les effets probables d’une certaine politique économique sur les différents points du système économique.

De plus, ces comptes constituent également une base de comparaisons internationales car, ils sont largement utilisés par les organisations internationales pour la détermination de l'éligibilité du pays aux prêts, aux aides ou aux autres fonds ou à la détermination des conditions d'octroi de ces prêts, de ces aides ou de ces autres fonds.

PERSPECTIVES

Il faut d’abord reconnaître que le Togo a accusé un retard dans la mise du système de comptabilité nationale de 1993 faute de personnel ; mais suite au dernier recrutement, la DGSCN a repris les travaux d’élaboration des comptes nationaux qui ont abouti aux présents résultats de 2007 et 2008 et surtout à la reconstitution des comptes nationaux de 2000 à 2006. Des efforts ont été donc faits en un temps record pour rattraper le retard accusé. Normalement, selon les recommandations internationales,

Premier trimestre de l’année N : publication des comptes définitifs de l'année N-2

Troisième trimestre de l’année N : publication des comptes provisoires de l'année N-1.

En perspective, la DGSCN compte rattraper définitivement le retard d’ici 2014 et elle compte sur la collaboration de tous pour atteindre cet objectif.

REMERCIEMENTS

La DGSCN remercie le Gouvernement et les partenaires techniques et financiers en l’occurrence l’Union Européenne, la Commission de l’UEMOA, la Commission de la CEDEAO, le PNUD, AFRISTAT et AFRITAC de l’Ouest  pour leurs appuis et soutiens multiformes. Elle exprime également sa gratitude à tous les acteurs pour leur franche collaboration tout en les invitant à continuer par améliorer la qualité des données statistiques pour les besoins des comptes nationaux.

Mis à jour (Jeudi, 27 Septembre 2012 17:49)